Foire aux questions (FAQ)

Nous avons la réponse à vos questions

C'est quoi ça la politique sur l'environnement scolaire positive?

La CSFN élabore et adopte à l’intention des élèves et du personnel une politique relative au respect de l’autre et à la gestion des relations connue sous le nom de« politique pour un environnement scolaire positif ». La CSFN veille à ce que le personnel de l’école et les élèves comprennent la politique pour un environnement scolaire positif et les encouragent à l’observer.

Un milieu scolaire « accueillant, positif et sécuritaire » doit être empreint :

  1. de respect
  2. de fierté culturelle
  3. d’autonomie
  4. de coopération
Pourquoi parler français à l'École des Trois-Soleils?

L’École des Trois-Soleils est une école francophone qui a pour mandat d’offrir des services éducatifs de langue française tout en appuyant la construction identitaire de ses élèves francophones.

Comment inscrire un élève nouvel arrivant?

Contacter la direction de l’École des Trois-Soleils au numéro suivant : (867) 975-5849

Les modalités pour l’inscription vous seront expliquées.

Quels sont les principes clés sur lesquels est fondé le système d'éducation?

Il est du devoir de tous de veiller à ce que le système d’éducation incorpore les valeurs sociétales des Inuit ainsi que les principes et concepts des Inuit Qaujimajatuqangit ainsi définis dans la Loi :

  • Inuuqatigiitsiarniq – le respect d’autrui, les rapports avec autrui et le souci du bienêtre d’autrui;
  • Tunnganarniq – la promotion d’un bon état d’esprit en se montrant ouvert, accueillant et intégrateur;
  • Pijitsirniq – le service à la famille ou à la collectivité, ou les deux, et la satisfaction de leurs besoins;
  • Aajiiqatigiinniq – la prise de décision par la discussion et le consensus;
  • Pilimmaksarniq ou Pijariuqsarniq – le développement des compétences par la pratique, l’effort et l’action;
  • Piliriqatigiinniq ou Ikajuqtigiinniq – travailler ensemble pour une cause commune;
  • Qanuqtuurniq – faire preuve d’innovation et d’ingéniosité;
  • Avatittinnik Kamatsiarniq – le respect de la terre, de la faune et de l’environnement, et les soins à leur apporter. Qui a le droit de fréquenter l’école? Toute personne qui satisfait aux critères.
Comment fonctionnent les programmes d'enseignement à domicile?

Un parent peut, sous la supervision de la CSFN, enseigner à son enfant à domicile. L’enfant doit être inscrit à l’école et avoir l’âge requis. La CSFN évalue et supervise les programmes d’enseignement à domicile et fournit un soutien à leur égard, y compris un soutien financier. La supervision exercée par la CSFN doit se fonder sur les valeurs sociétales des Inuit et les principes des Inuit Qaujimajatuqangit.

Le directeur d’école aide la CSFN dans l’exécution de ces obligations Les programmes d’enseignement à domicile sont régis par les règlements d’application de la Loi sur l’éducation, notamment les règlements ayant trait aux frais engagés pour la prestation de programmes d’enseignement aux élèves.

Qu'est-ce qu'une politique relative à l'inscription et à l'assiduité?

Une politique relative à l’inscription et à l’assiduité cible les enfants qui sont tenus de s’inscrire à l’école et vise à encourager leur assiduité à l’école. Une telle politique a pour objet :

  • d’encourager les parents à inscrire leurs enfants à l’école et à les aider à se montrer assidus et ponctuels à l’école;
  • d’encourager les élèves à fréquenter l’école assidûment et ponctuellement;
  • d’établir la procédure applicable aux parents qui n’inscrivent pas leurs enfants et aux élèves qui ne se montrent pas assidus à l’école;
  • de prévoir des programmes visant à encourager et à soutenir l’assiduité ainsi que des services de consultation pour les élèves dont l’assiduité laisse à désirer;
  • d’engager la participation d’aînés et d’autres membres de la collectivité à la mise en oeuvre des mesures destinées à encourager l’assiduité à l’école.

L’élaboration et la mise en œuvre d’une telle politique se fondent sur les valeurs sociétales des Inuit et les principes et concepts des Inuit Qaujimajatuqangit. 

Qu'entend-on par « inclusion scolaire »?

Inclusion scolaire veut dire l’obligation pour l’école d’offrir à tous les enfants un milieu accueillant et favorable à l’apprentissage. Le principe sous-jacent est que tous les enfants peuvent apprendre et que l’apprentissage est un cheminement personnel.

Les enfants ont divers besoins d’apprentissage et diverses aptitudes à apprendre et l’inclusion scolaire vise à combler et à soutenir cette diversité de besoins et d’aptitudes. Cela ne vaut pas que pour les enfants qui ont des difficultés d’apprentissage, mais aussi ceux que le programme d’enseignement ne stimule pas suffisamment.

Les élèves ont droit à des mesures d’adaptation ou de soutien pour satisfaire à leurs besoins d’apprentissage ou pour atteindre les résultats d’apprentissage visés par le programme d’études.

Qu'est-ce qu'un plan individuel de soutien à l'élève?

S’il faut qu’on adapte le programme scolaire de façon majeure pour répondre aux besoins de l’élève, l’équipe scolaire prépare un plan décrivant les besoins de l’élève et les mesures qui seront prises pour y répondre.

La Loi sur l’éducation contient des dispositions détaillées sur l’établissement de tels plans afin de s’assurer qu’on tient dûment compte des besoins et des droits des élèves et des parents.

Il y a lieu de consulter la Loi et les documents fournis par le ministère de l’Éducation sur l’inclusion scolaire pour connaître tous les détails.

Quelles sont les responsabilités des élèves en ce qui concerne l'école?

Le devoir des élèves est de fréquenter l’école assidûment et ponctuellement. On s’attend à ce qu’ils participent activement et qu’ils aident à maintenir un milieu scolaire accueillant, sûr et propice à l’apprentissage. Il leur incombe plus particulièrement :

  • de poursuivre des buts d’apprentissage personnels;
  • de soutenir la politique Inuuqatigiitsiarniq;
  • de respecter les règles établies par l’école;
  • de se renseigner sur les Inuit Qaujimajatuqangit et de les mettre en pratique;
  • de contribuer au maintien de relations saines et au respect des valeurs communautaires;
  • de coopérer avec les autres élèves et le personnel de l’école;
  • de respecter les droits et les besoins d’autrui;
  • de garder le terrain de l’école propre et sécuritaire.

Les élèves adultes (19 ans ou plus) ont aussi la responsabilité de participer directement aux décisions qui concernent leur éducation et leur santé et sécurité à l’école.

Quelles sont les responsabilités des parents en ce qui concerne l'école?

Les parents doivent participer aux décisions ayant une incidence sur l’éducation et sur la santé et la sécurité de leurs enfants à l’école. Entre autres, il leur revient

  • de soutenir et d’encourager l’apprentissage chez leur enfant;
  • de s’assurer que l’enfant se présente à l’école disposé à apprendre;
  • d’appuyer ceux qui enseignent à leur enfant;
  • de contribuer à l’instauration et au maintien d’un milieu scolaire accueillant, favorable et sûr;
  • d’encourager l’enfant à soutenir la politique Inuuqatigiitsiarniq;
  • d’encourager l’enfant à se renseigner sur les Inuit Qaujimajatuqangit et à les mettre en pratique.

Les parents peuvent venir observer comment l’enseignement est donné à leur enfant, à condition d’avoir pris des arrangements avec le directeur d’école à cette fin. Dans certains cas, le directeur d’école peut lui-même demander aux parents qu’ils viennent observer l’enfant en classe. Dans d’autres, il pourrait refuser aux parents le droit de le faire s’il juge que cela pourrait nuire à l’enfant, aux autres élèves, au parent ou à l’enseignant.

En quoi consiste l'évaluation des élèves?

L’évaluation des élèves consiste en une série d’actions servant à déterminer ce que les élèves ont appris et dans quelle mesure ils ont assimilé la matière enseignée.

Certaines évaluations se font sous forme d’examens écrits qui exigent que l’élève réponde à des questions ou donne une explication écrite. D’autres types d’évaluation consistent à demander à l’élève de produire quelque chose, d’accomplir une tâche ou de démontrer une compétence quelconque.

Les résultats de l’évaluation servent aux enseignants, aux administrateurs, aux élèves et aux parents à suivre les progrès réalisés par l’élève et à voir dans quelle mesure les efforts des élèves et des enseignants ont porté fruit. Les évaluations des élèves doivent être adaptées au contexte culturel. En d’autres mots, elles ne doivent pas désavantager les jeunes du Nunavut. Il ne faut pas s’attendre à ce qu’ils possèdent les connaissances et les compétences propres à d’autres cultures ou d’autres lieux de vie.

Il incombe aux parents de se tenir informés des progrès de leur enfant à l’école. Ils peuvent demander qu’une rencontre soit organisée pour discuter des progrès, du comportement ou de l’assiduité de l’enfant à l’école.

Qui a accès aux dossiers scolaires?

Les parents peuvent demander à voir et à copier le dossier scolaire de leur enfant. Les élèves adultes (de 19 ans ou plus) peuvent voir leur propre dossier, un droit que le directeur d’école peut aussi exceptionnellement accorder à un élève plus jeune.

Un parent ou un élève peut demander que les renseignements contenus dans le dossier scolaire soient corrigés s’ils leur semblent inexacts. Si la correction n’est pas faite, le parent ou l’élève peut faire une déclaration écrite exprimant son désaccord avec la décision de ne pas apporter les corrections.

Le processus de règlement des différends relatifs aux dossiers scolaires est établi par règlement.

En quoi consiste le calendrier scolaire?

Le calendrier scolaire fixe le début des classes en plus de présenter les autres renseignements que voici :

  • les journées où les élèves doivent se présenter à l’école;
  • les journées où l’école est ouverte pour les professeurs, mais non aux élèves, et le but de telles journées;
  • les jours fériés et autres journées où l’école est fermée;
  • les heures d’enseignement, qui peuvent varier en fonction du jour de la semaine, de la période de l’année et du niveau scolaire;
  • les autres éléments exigés par règlement.

Le calendrier scolaire montre comment les heures d’enseignement exigées par les règlements seront réparties à l’école.

Quels sont les devoirs des enseignants?

Les enseignants ont de multiples devoirs, dont ceux décrits aux articles 98 et 99 en plus de ceux énumérés aux parties portant sur le programme scolaire et l’inclusion scolaire.

Le travail des enseignants auprès des élèves consiste à :

  • donner l’enseignement d’une manière qui favorise le développement physique, affectif, social, intellectuel et spirituel des élèves et qui les encourage dans leur apprentissage;
  • donner l’enseignement en harmonie avec les valeurs sociétales des Inuit et des Inuit Qaujimajatuqangit
  • promouvoir la langue française et la connaissance de la culture francophone;
  • favoriser le développement de l’estime de soi chez les élèves et le respect des valeurs culturelles et spirituelles et croyances religieuses d’autrui.

Ils travaillent sans cesse à améliorer leur pratique et connaissance du métier par la voie d’activités de perfectionnement professionnel.

En tant que membres de l’équipe d’éducation, leurs devoirs consistent à :

  • aider le directeur d’école et les autres membres du personnel d’éducation et à leur apporter leur soutien;
  • fournir les rapports et dossiers demandés par le directeur général et le directeur d’école;
  • s’acquitter de toute autre tâche ou fonction qui leur est assignée par la Loi et ses règlements d’application ou par le directeur d’école.
Qu'est-ce que les Innait Inuksiutilirijiit?

Les Innait Inuksiutilirijiit sont des aînés embauchés pour travailler dans les écoles. Ils jouent un rôle important en ce qui a trait à la préservation et au respect des valeurs sociétales des Inuit, des Inuit Qaujimajatuqangit et de l’identité culturelle inuit.

Une personne peut être employée à titre d’Innaq Inuksiutiliriji si la CSFN est d’avis qu’elle possède les compétences, les connaissances et les aptitudes requises et satisfait aux exigences énoncées dans les règlements.

Sur la recommandation de la CSFN, le ministre peut délivrer à l’aîné employé comme Innaq Inuksiutiliriji un certificat établissant son domaine d’expertise.

Quels sonte les devoirs des directeurs d'école?

Le directeur d’école est un enseignant à qui est confiée la gestion de l’école et qui est donc responsable de son organisation, de son administration et de son fonctionnement.

Il s’acquitte de ses responsabilités en conformité avec les valeurs sociétales des Inuit, les principes et concepts des Inuit Qaujimajatuqangit.

Le directeur d’école surveille et évalue l’exercice des devoirs liés aux Inuit Qaujimajatuqangit incombant au personnel scolaire et fait rapport sur la question au directeur général et à la CSFN.

Le directeur d’école se conforme aux directives reçues de la CSFN et du directeur général.

Le directeur doit:

  • veiller à ce que le programme scolaire soit enseigné en conformité avec les normes établies et les directives données par le ministre par l’entremise du directeur général;
  • veiller à ce que les élèves fassent régulièrement l’objet d’une évaluation équitable effectuée à l’aide d’outils adaptés à leur réalité culturelle et que les parents soient dûment informés des progrès de leur enfant;
  • s’assurer que le fonctionnement de l’école reflète les valeurs sociétales des Inuit, les principes et concepts des Inuit Qaujimajatuqangit;
  • procéder à une évaluation en règle du programme scolaire et de l’application des Inuit Qaujimajatuqangit et à présenter un rapport sur ces questions à la CSFN;
  • veiller à la sécurité des élèves, du personnel et de toute autre personne sur le terrain de l’école;
  • assigner les tâches aux membres du personnel scolaire et leur donner des directives;
  • procéder à l’évaluation régulière du personnel scolaire devoir des directeurs d’école de veiller, en conformité avec les directives de la CSFN,
  • vois à ce que les installations et le matériel scolaires soient bien entretenus et en bon état.
Le programme d'immersion est-il semblable au programme Francophone?

Dans les écoles francophones, on étudie le français comme langue première avec des enseignants maitrisant la langue. Dans les écoles d’immersion, le français est considéré comme une matière académique. A l’école de langue française, la première langue des membres de tout le personnel est habituellement le français fournissant ainsi un modèle plus riche pour les élèves.

L’école francophone permet aux élèves d’évoluer dans un contexte culturel francophone, de pratiques des activités qui promeuvent leur langue. En plus l’école peut offrir une gamme de services en français : service de garde, prématernelle, francisation, garderie.

Mon conjoint ne parle pas français, comment pourrons-nous communiquer avec l'école?

Dans certaines situations la langue utilisée doit être celle dans laquelle le parent se sent le plus à l’aise. Toute communication portant sur la sécurité et la santé de l’élève, est envoyée dans les deux langues au foyer si la demande est faite.